Étonne moi ! Le Dulciarium® du mois de juillet !

Before image

Un jardin d’arômes…

Un dôme de douceur ?

Une odeur qui papillonne …

Une bulle de saveurs ?

C’est tout un royaume…

C’est le Dulciarium®

 

Dans un précédent article, je vous présentais le Dulciarium® ! Une idée simple et rapide pour réutiliser vos ingrédients et autres décors de vos précédents desserts pour en faire une nouvelle recette !

Pour le Dulciarium® de juillet, ci-dessus, je me suis donc lancée dans la réalisation d’un Eton Mess, un dessert traditionnel british composé d’un mélange de fraises, de meringue et de crème. Sauf, qu’évidemment, je l’ai adapté en fonction des ingrédients qu’il me restait :

Ingrédients : des blancs d’œuf, des coques de macarons abîmées (Suite à une commande de macarons), de la crème fleurette, du mascarpone, quelques framboises et du coulis de framboises.

Décorations : des feuilles en sucre, des paillettes alimentaires et des ailes de papillons en chocolat blanc.

Au fond de ma bulle, j’ai donc déposé mes coques de macarons réduites en miettes, que j’ai recouvertes d’une crème mascarpone*. Puis j’y ai versé mon coulis de framboise.

J’ai recommencé l’opération une nouvelle fois.

Pour la décoration, j’ai réalisé des petites roses en meringue suisse* (grâce à mes blancs d’oeuf restant) que j’ai déposées sur ma dernière couche de crème, puis j’y ai ajouté mes petites ailes de papillon, une feuille en sucre et une petite framboise. Pour finir, j’ai nappé avec le coulis de framboises et saupoudré de petites paillettes alimentaires !

L’avantage de cette recette, c’est que l’on peut la décliner avec beaucoup de fruits différents : fruits de la passion, abricots, prunes, kiwi… Des fruits un peu acides, qui viendront donner un bel équilibre au sucre de la meringue et donner du pep’s à la crème !

 

*Recette de la meringue suisse :

60 gr de blanc d’œuf (Pour une meringue qui monte mieux, préférer des blancs d’œuf vieillis)

120 gr de sucre (Toujours le double de poids en sucre par rapport aux blancs d’œuf)

Préchauffer votre four à 100-120°C.

Dans un cul de poule, rassemblez les blancs d’œuf et le sucre. Mélanger. (Cette opération consiste à bien mélanger les grains de sucre aux blancs d’œuf)

Mettre le mélange au bain-marie, tout en continuant à fouetter. Faire chauffer le mélange jusqu’à ce qu’il devienne tiède : vérifiez en plongeant votre doigt dedans, le mélange doit alors être légèrement chaud mais, sans vous brûler. (Environ 55°C si vous avez un thermomètre)

Retirer le mélange du feu et continuez à fouetter énergiquement jusqu’à complet refroidissement de l’appareil. Celui-ci doit former un petit bec d’oiseau.

Pocher votre appareil de la forme de votre choix et enfourner pour une heure environ (La durée va dépendre de la grosseur de vos meringues). Veillez à ouvrir la porte du four toutes les 30 minutes pour faire échapper la vapeur. Celles-ci seront cuites quand elles seront dures sous la pression de votre doigt et qu’elles se décolleront toutes seules de la plaque. Laissez-les sécher et refroidir dans le four, la porte entrouverte.

 

 *Recette de la crème mascarpone :

200 gr de crème fleurette

100 gr de mascarpone

Dans un cul de poule, mélanger la crème fleurette et le mascarpone. Faites foisonner l’appareil en fouettant progressivement la crème jusqu’à ce qu’elle monte en chantilly bien ferme !

 

Retrouvez « Le Dulciarium® de juillet » dans la Quadrille des gourmands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>